Le bureau sous-régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Afrique centrale, entend explorer toutes les pistes pour booster le secteur agricole dans la sous-région.

Dans ce cadre, le coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale par ailleurs représentant de la FAO au Gabon, et Mahadié Outhman Issa, directrice de l’Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d’évaluation de projets (ISTA), ont récemment discuté de la formalisation des relations entre leurs institutions, en vue de l’établissement d’un partenariat stratégique pour le développement de l’agriculture en Afrique centrale.

Après avoir discuté des contours ainsi que des potentialités dudit partenariat, Hélder Muteia et Mahadié Outhman Issa se sont ainsi accordés à mettre en place, un cadre de collaboration dans le renforcement des capacités, notamment dans les domaines de l’accueil et l’encadrement des stagiaires de l’ISTA et du suivi et évaluation des projets, qui permettra à accompagner la FAO dans le développement et la mise en œuvre de ses projets agricoles.

Selon la FAO, cette nouvelle approche s’avère hautement nécessaire. Cela dans ce sens que la multiplication de telles initiatives, permet de mutualiser les efforts et d’échanger les expériences afin de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et, de favoriser le développement d’une agriculture plus durable et plus productive dans la sous-région.