Une séance de travail allant dans ce sens, a eu lieu entre le ministre de l’agriculture Biendi Maganga-Moussavou et le représentant – résident de la FAO au Gabon, Hélder Muteia au siège local de l’institution, le mardi 24 avril 2018. 

Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre du renforcement de la coopération entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le ministère de l’agriculture, de l’élevage chargé du programme Graine, a été l’occasion pour les deux partenaires, avec la participation de l’équipe multidisciplinaire de la FAO, de passer en revue le Cadre de Programmation Pays (CPP) 2017 -2022.

Elle consistait également à revoir les axes stratégiques qui vont orienter pendant les quatre prochaines années les interventions de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Gabon en faveur du développement de l’agriculture et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays. Aussi, les deux parties ont fait le bilan des interventions en cours et échanger sur les stratégies de renforcement de partenariat.

Au cours de ces échanges, le ministre de l’agriculture, Biendi Maganga-Moussavou a décliné la stratégie et les ambitions de son département ministériel dans le domaine de l’agriculture tout en insistant sur la nécessité de mettre un accent particulier sur la production des espèces végétales et animales, particulièrement la production du riz et la production de volaille qui font partie des habitudes alimentaires de la  population gabonaise.

Pour sa part, le Représentant de la FAO, a relevé l’importance stratégique du CPP, et à  annoncer la contribution de la FAO pour la mise en œuvre des projets de coopération Technique (TCP) pour un montant total de 450 000 USD pour le prochain biénnium, avant de réaffirmer l'engagement de la FAO de continuer à soutenir le Gabon dans ses efforts pour éradiquer la faim, la malnutrition et la pauvreté dans le pays.

Cette séance de travail qui vient renforcer les relations de collaboration et de coopération qui existent entre la FAO et le ministère de l’agriculture, de l’élevage, chargé du Programme Graine, s’est achevée sur d’excellentes perspectives de partenariat.