Après sept ans d’exploitation du gisement aurifère de Bakoudou, l’entreprise  Ressources Golden Gram Gabon, filiale du groupe marocain Managem, s’en va du Gabon. 

La société  Ressources golden gram Gabon, filiale du groupe marocain Managem,  ferme ses portes par l’arrêt définitif de l’exploitation du gisement aurifère du site de Bakoudou dans la province du Haut-Ogooué, après sept années d’activités. A cet effet,  Youssef El Hajjen, directeur général de l’entreprise, a rencontré récemment Christian Magnagnan, ministre de Mines, pour une mise au point sur la question. 

Cette rencontre a officiellement marqué la rupture de la convention d’exploitation de la mine de Bakoudou signée en mai 2010 entre le gouvernement gabonais et le groupe Managem. Les discussions étaient essentiellement axées sur les conditions de séparation entre la direction générale de l’entreprise et les employés du site, mais également une occasion pour le ministre de dresser un bilan sur les conditions de travail, notamment sur le principe du respect des normes  environnementales.

Par ailleurs, au regard des faibles performances productives observés depuis sept ans, une délégation marocaine conduite par son président-directeur général Ima Toumi avait rencontré le ministre des Mines en vue d’étendre le partenariat pour rehausser la production aurifère du Gabon. Apparemment, les discussions entamées n’ont pas abouti. Et la mine à ciel ouvert de Bakoudou est dorénavant fermée.