Sous l’effet d’un contexte international favorable marquée par une hausse de l’industrie sidérurgique, l’activité extractive du minerai de manganèse a connu une embellie. 

Selon le ministère de l’Economie, la production nationale de minerai et d’agglomérés de manganèse s’est fortement accrue (+44,3%) pour s’établir à 4,9 millions de tonnes. Cette hausse est liée aux bons résultats de Comilog et à l'apport des deux autres opérateurs, à savoir : Nouvelle Gabon Mining, qui est entré en phase de production au début de l'année, et CICMHZ qui a relancé ses activités en 2017.

Néanmoins, explique la Direction générale de l’Economie et de la politique fiscale, l’on a noté un fléchissement de production au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre qui a connu la meilleure performance de l’année. 

Dans le même temps, les exportations et les ventes ont progressé respectivement de 48,0% et 48,2%, en raison de la fermeté de la demande mondiale impulsée par la Chine, l’Europe et l’Inde. Le relèvement du niveau des exportations est en liaison avec l’écoulement des stocks constitués l’année précédente suite à l’effondrement des cours mondiaux du manganèse. 

Dans un contexte de prix de manganèse nettement rémunérateur en 2017, le chiffre d'affaires global s’est situé à 688,99 milliards de francs CFA, soit une amélioration de 91,3% par rapport à 2016. En matière d’emploi, les embauches réalisées essentiellement par les nouveaux opérateurs (CICMHZ et Nouvelle Gabon Mining) ont induit une hausse de 26,6% des effectifs à 1 929 personnes, pour une masse salariale de 50,3 milliards de francs CFA (+24,8%).