Depuis de nombreux mois, le Gabon travaille à la révision de son code minier qui a finalement été adopté au conseil des ministres du 21 juin dernier, après examen au conseil d’Etat.

Le secteur minier gabonais vient d'opérer une mutation. Pour bien en tirer profit, le conseil de ministres du 21 juin dernier a entériné  la révision du code minier du Gabon. Il est question dans cette nouvelle loi organisant le secteur minier gabonais, ‘’de déterminer le régime juridique, institutionnel, technique, économique, douanier et fiscal de l’exercice des activités ou opérations du secteur minier’’, indique le communiqué.

Son objectif, la simplification des procédures administratives aux opérateurs de ce secteur d’activités, l’amélioration de l’attractivité du cadre légal et institutionnel qui encadre le secteur minier gabonais ainsi que la modification du mode de financement des fonds de développement local et minier.

En effet, pour Christian Magnagna, l’objectif de cette retouche est de rendre beaucoup plus lisible, transparente et durable la gestion des ressources minières du pays mais aussi d’apporter aux localités dans lesquelles interviennent ses activités, un certain développement. «Je crois en ce que le secteur minier peut apporter comme évolution économique en termes d’emploi et de ressources financières. Mais également la capacité du secteur à participer au développement de nos localités à travers la responsabilité sociétale des entreprises».