Les contours de cet appui ont été tracés les 15 février dernier, à la faveur d’une audience accordée par le ministre des Mines, Christian Magnagna au représentant-résident du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, Marcos Poplauski Ribero.

Durant cette rencontre les deux personnalités ont convenu des différents pans sur lesquels, l’administration minière souhaite un accompagnement du FMI. Ces détails seront ainsi discutés dans le  cadre de la prochaine visite d’une délégation du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon. Visite au cours de laquelle, le ministre des Mines, Christian Magnagna, échangera avec la délégation de cette institution de Bretton Woods.

Pour le membre du gouvernement, l'appui du FMI devra essentiellement porter sur la réécriture du Code minier, la mise en place d’une base statistique des données minières et la redynamisation de la SEM, en vue d’un accroissement des recettes fiscales minières.

Après des échanges jugés fructueux par les deux parties, le ministre des Mines et son hôte se sont séparés dans la promesse de mettre en application, les différentes requêtes mentionnées et ce, dans les plus brefs délais. Christian Magnagna a, au sortir de cette audience, remercié son hôte de l’intérêt particulier que porte le FMI à son secteur d’activité qui pour lui, reste la meilleure option de relance économique via la diversification.