Telles sont les principales indications fournies par l’entreprise, le 27 juillet 2017, à Port-Gentil.

Selon son rapport semestriel, Total Gabon annonce avoir effectué un chiffre d’affaires qui s’élève à 426 M$ (234,3 milliards FCFA), en hausse de 20% par rapport à la même période en 2016.

Cette performance est due à la hausse du prix de vente des qualités de brut commercialisées (+12,7 $/b soit +112 M$). Et partiellement compensée par la baisse des volumes vendus sur la période, liée au programme d’enlèvements (-840 kb soit -34 M$), et celle des prestations fournies aux tiers (-8 M$).

La capacité d’autofinancement globale de 206 M$ (113,3milliards FCFA) été multipliée par quatre par rapport au premier semestre 2016, grâce à la hausse du chiffre d’affaires et à la baisse des charges d’exploitation liée au programme de réduction des coûts mis en place par la Société.

Investissements pétroliers

Quant aux investissements pétroliers, ils s’élèvent à 91 M$ (51,05 milliards FCFA), soit une hausse de 25% par rapport au premier semestre 2016. Ils comprennent l’acquisition auprès de MPDC Gabon Co., Ltd d’une participation additionnelle de 50% dans le permis de Baudroie-Mérou, telle qu’évoquée ci-après, des travaux d’intégrité/pérennité sur les installations offshore (Anguille, Torpille et Grondin) et onshore (terminal du Cap Lopez), le démarrage d’une campagne de coiled tubing sur le secteur d’Anguille et des études de géosciences et de développement.

Le résultat net du semestre s’établit quant à lui à +12 M$ (6,6 milliards FCFA), en forte amélioration par rapport au premier semestre 2016 (-12 M$), grâce à la hausse du chiffre d’affaires dans un contexte de hausse des prix du pétrole et au programme de réduction des coûts mis en œuvre par la société.