Selon les chiffres communiqués par le groupe pétrolier Maurel & Prom, sa filiale gabonaise a réalisé un chiffre d’affaires de 53 milliards FCFA (soit 81 millions d’euros) au premier trimestre 2017. Cela fait une hausse de 62 % par rapport à la même période en 2016 (50 millions d’euros/ 32 milliards FCFA).

 

Ce résultat représente 90 % du chiffre d’affaires globale du groupe, qui s’est élevé au premier trimestre 2017 à 59 milliards FCFA (90 millions d’euros). Selon le géant pétrolier, cette embellie est le résultat d’une forte progression du prix moyen de vente de la production gabonaise (+11 % en séquentiel et +62 % en annuel) alors que les quantités vendues sont quasiment restées stables (‐3 %) par rapport au 1er trimestre 2016 et en baisse par rapport au 4e trimestre 2016 (‐14 %).

« Le prix moyen de vente de l’huile suit l’évolution favorable du prix de référence du marché, à savoir le Brent. Il bénéficie par ailleurs de l’amélioration de la valorisation de la qualité du Rabi light dont la décote par rapport au Brent était en moyenne de 3,45 dollars le baril au trimestre 1 de 2016, de 1,49 dollar par baril au trimestre 4 de2016 et de 1,35 dollar par baril au trimestre 1 de 2017 », indique le groupe.

La production du brut au 1er trimestre 2017 s’est élevée à 19 442 b/j en part, soit un total de 24 303 b/j opérés par Maurel & Prom. Ce niveau est inférieur à la capacité de production des champs, laquelle a été affectée par un mouvement de grève ayant perturbé les opérations.