Le nombre de passagers transportés par la vingtaine de compagnies aériennes qui desservent le Gabon est passé de 1,071 million en 2015 à 968 880 passagers au cours de l’année dernière. 

Pour les experts, cette baisse s’explique par les troubles qui ont émaillé la période post-électorale. Au-delà de la période post-électorale, il y a le ralentissement du trafic entre les principaux aéroports du pays, la morosité de l’activité dans le secteur pétrolier ainsi que la réduction des fréquences sur certaines destinations dont les infrastructures routières ont été aménagées, qui ont constitué des freins à l’activité du secteur.

Les mouvements d’aéronefs ont aux aussi connu une baisse tant au niveau domestique qu’au niveau international. De 22 705 mouvements en 2015, l’on est descendu à 20 836 décollages et atterrissages dans les vols commerciaux tous secteurs confondus en 2016.

Le fret aussi a régressé : 13 669 tonnes transportées en 2016 contre 15 210 tonnes un an avant. Les prévisions sont toutefois plus optimistes pour l’année en cours. Rappelons que le Gabon prévoit la signature de plusieurs accords de transport aérien comme cela a déjà été fait avec l’Algérie, permettant à est les compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines de desservir le Gabon.