La mesure prise par le concessionnaire rentre dans le cadre de la lutte contre la vie chère au Gabon.

A travers un courrier adressé au syndicat des aconiers, des consignataires et des transitaires, la Société des terminaux des conteneurs du Gabon (STCG), filiale du groupe Bolloré, opérateur en charge de l’exploitation du port d’Owendo vient d’annoncer la baisse des coûts d’acconage de près de 40%.

La correspondance du groupe français indique que les produits de première nécessité (catégories 1, 2 et 4) et frigorifiques, vont bénéficier d’un allègement de 40%. Tandis que toutes les autres catégories de marchandises se verront appliqués une remise de 20%.

Il est à noter que cette nouvelle tarification intervient au lendemain du début des activités du nouveau port commercial construit par la Gabon special economic zone (Zone économique à régime spéciale du Gabon). Les coûts de passage seront donc de 25% moins chers que ceux pratiqués jusque-là dans le pays.

D'après l’opérateur économique français, cette mesure rentre dans le cadre de la lutte contre la vie chère, afin de regarnir le panier de la ménagère, très affecté ces derniers temps. En outre, l’entreprise envoie une réponse à ceux qui la tiennent responsable de l’enchérissement du coût de la vie au Gabon, à cause du coût encore prohibitif des prestations de Bolloré.