Les appartements commercialisés par la Caisse des dépôts et consignations peuvent être acquis à partir de 350 000 FCFA par mois sur un échelonnement de 15 ans. 

Un an exactement après la visite du président Ali Bongo Ondimba sur le chantier de l’ensemble immobilier « Résidences Les Bougainvilliers », les personnes qui le désirent peuvent les occuper. Situés dans la commune d’Akanda, banlieue de Libreville, les appartements du projet sont entrés dans la phase de commercialisation, a informé, lundi 19 décembre 2017, le directeur général de la Caisse des dépôts consignations (CDC). 

D’après les explications du directeur général de la CDC, Herman Nzoundou Bignoumba, les 220 appartements de cet espace résidentiel standing sont destinés à toutes les catégories socio-professionnelles. Ils sont cédés à des « coûts abordables mais surtout modulables »

Les familles et les personnes intéressées peuvent les avoir par accès direct ou par location-vente. Cette seconde option leur offre la possibilité d’acquérir lesdits logements en payant entre 350 000 FCFA et 550 000 FCFA par mois, échelonnés sur 15 ans, selon le type d’appartement. Il faut au préalable verser un premier acompte équivalent à 6 mois de loyers, précise-t-on à la CDC. 

« Pour les ménages de deux à cinq personnes les lotissements offrent une capacité d’accueil de 1 000 résidents ce qui permet de répondre aux besoins des populations en matière de logement », souligne Herman Nzoundou Bignoumba.

Construits sur une surface d’un peu plus de 3 hectares, Les Bougainvilliers sont constitués de 15 immeubles dont 5 de type A (60 appartements) et 10 de type B (160 appartements). Ils offrent en plus des commodités telles que des parkings d’un total global de 337 places, trois transformateurs de 400 Kva chacun, une zone ludique de 3 815 mètres carrés…