Si les fruits parviennent à tenir la promesse des fleurs, la route nationale 1 devrait être livrée en juin 2020, selon les engagements pris par les responsables de  la Chinese State Construction Engeneering Corporation (CSCEC) qui repris ce chantier.

Plusieurs fois suspendus pour diverses raisons, dont la plus récurrente était l’incapacité de l’Etat gabonais à trouver les fonds, les travaux de réhabilitation de la RN1 ont été relancés le 27 juillet, précisément sur l’axe routier PK 12-PK 105. A en croire l’ANGTI, ils devraient durer 22 mois, indique nos confrères de gabonreview.

A l’ANGTI, poursuit la source, si l’on assure que cette promesse est réalisable, le chantier qui attend la CSCEC n’est pas moins difficile. «Il s’agit quand même d’une route d’une centaine d’environ de kilomètres. Ce n’est pas un petit tronçon routier», a reconnu sur Radio Gabon Pierre Ibinga Mounanga. Le directeur général adjoint de l’ANGTI, maître d’ouvrage, a indiqué qu’un cahier des charges a été signé avec l’entreprise de BTP chinoise qu’il a présentée comme une des plus reconnues pour son expertise dans le domaine au niveau mondial. 

Seulement, la livraison de l’axe PK 12-PK 105, a précisé le DGA de l’ANGTI, ne se fera pas d’un coup, mais par étapes. «Il y aura plusieurs jalons dans ce projet, notamment des livraisons de tronçons routiers  qui se feront progressivement pour arriver à terme aux 22 mois où la route sera complètement livrée», a expliqué Pierre Ibinga Mounanga. Le premier tronçon à livrer dans le cadre de cette réhabilitation, devrait être celui allant du PK 12 au PK 25 (Nkok). Il devrait être livré d’ici à la fin de l’année 2018.