Les gabelous gabonais ont célébré la journée internationale de la douane. Occasion pour leur directeur général d’appeler ses hommes à plus d’efforts.

C’est sous le thème, « un environnement commercial sûr au service du développement économique », que la douane gabonaise a célébré la journée internationale de la douane, le 26 janvier 2018. Occasion pour le directeur général d’appeler ses hommes à plus d’efforts pour un meilleur rendement. 

« Aujourd’hui est une journée qui vient nous rappeler à la fois l’importance de notre mission et les devoirs qui sont les nôtres en tant que serviteur de l’Etat et donc, de l’intérêt général. Notre administration doit améliorer ses performances en apportant des résultats concrets et palpables. C’est une question de vision, de volonté, de responsabilité et de synergie », a déclaré Raymond Okongo, directeur général. 

Pour ce faire, il a demandé à sa hiérarchie, la dématérialisation de la direction générale des douanes et des droits indirects, l’opérationnalisation de  l’inspection des services et le renforcement des ressources humaines et de leurs capacités. 

Présent à cette cérémonie, le secrétaire général du ministère de l’Economie, Jeannot Kalima, a rappelé aux douaniers les attentes du gouvernement gabonais qui sont, entre autres, l’amélioration de leur rendement jusque-là jugée en deçà des attentes, l’amélioration de leur cadre de travail dans lequel, la discipline, l’intégrité, l’ardeur au travail, la rigueur doivent être les leitmotiv et à la maitrise des effectifs dans cette administration paramilitaire, pour un meilleur rendement et une meilleure participation à la relance de l’économie gabonaise.