Des instruments de travail de douanes ont été remises aux autorités administratives  de la zone économique spéciale de Nkok, marquant ainsi  l’effectivité du guichet unique.

 

Le directeur général des douanes et des droits indirects, Raymond Okongo a procédé, vendredi 19 janvier 2018, à la remise officielle des instruments de travail à  l’administrateur  général de la zone économique spéciale (ZES) de Nkok. Les instruments reçu par Gabriel Ntougou permettent de rendre effectives les fonctions de douane affectées au guichet unique de la zone de  Nkok. 

Il s’est agi de remettre le « spécimen du  cachet officiel » qui sera désormais utilisable  dans le « bureau central 101 »  présent à Nkok, mais sous la nomenclature de la direction générale des douanes d’Owendo, dont la mission est  d’authentifier la documentation. Aussi, « le certificat d’empotage », spécifique à la ZES de Nkok, qui permet de superviser  les activités d’empotages de tous les containers prévus pour l’exportation. Et enfin, « le certificat d’origine » pour accompagner toutes les marchandises sortant de la zone CEMAC pour l’exportation, afin d’éviter la contrefaçon, la confusion et de bien fixer les opérations de contrôle. 

Cet acte s’inscrit après la récente visite du ministre dans la ZERP  de nkok pour la vérification du démarrage des activités du bureau central de douanes au regard de l’augmentation du volume d’activité qu’a connu dans la zone de Nkok, au courant de l’année 2017. 

La zone économique spéciale de Nkok compte actuellement une soixantaine d’entreprises en production et une vingtaine en construction. D’où la nécessité de la mise en place du guichet unique qui aura pour mission de faciliter les opérations d’import/export des marchandises. Cet outil  « contribuera  désormais   non seulement à l’accélération de la délivrance des documents, mais également il permettra de déconcentrer les opérations  douanières qui se faisaient uniquement à la direction régionale des douanes à Owendo », a précisé le directeur général de douanes.

A cet effet, de nouveaux agents ont été affecté  de manière permanente dans la ZES de Nkok, dont « la mission est de superviser tout ce qui est  empotage et exportation des marchandises mais également de permettre à  l’autorité des douanes de viser tous les documents afin de les remettre aux usagers dans un délai court, sans plus parcourir les kilomètres », a indiqué Raymond Okongo. 

Par ailleurs, la mise en effectivité du guichet unique de cette économique vient non seulement soulager les entreprises déjà existantes, mais également vise à attirer d’autres investisseurs. Ainsi, d’un commun accord, les différentes parties ont promis de mutualiser les forces afin de garantir la sécurisation  du transit  des containers, des ports jusqu’à leur entrée dans la zone de Nkok.