Il est en hausse par rapport à la même période un an plus tôt, en raison de l’augmentation des prix de certains produits et services, et ce malgré certaines mesures pour lutter contre la vie chère au Gabon. 

Selon l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC), le taux d’inflation au Gabon a été de 3,4% au premier semestre de 2017, en augmentation par rapport à la même période de l’année précédente. 

La direction générale de la consommation et de la concurrence (DGCC) explique que la situation est le fait de l’augmentation des prix dans certaines fonctions. Notamment, les fonctions « logement, eau, gaz, électricité » qui se situe à +12,6%, « transport » à +4,9% et « biens et services divers » (+2,8%). 

Par contre, apprend-on, les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisés » ont été assez bien maitrisés, avec une fluctuation de 0,3% seulement. Résultat de la baisse des prix des denrées alimentaires comme les viandes (-1,5%), les légumes et les tubercules. 

Au regard des résultats au premier semestre 2017, l’on estime que d’ici la fin de cette année, le taux d’inflation pourrait dépasser la norme communautaire au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) qui est fixée à 3%. Même s’il faut considérer que le respect de la nouvelle mercuriale, mise en place au début du second semestre, pourrait inverser la tendance.