Les dispositions devant permettre de rendre la nouvelle l’entreprise de micro-finance effective dans les plus brefs délais ont été examinés au cours de l’assemblée générale constitutive de la Poste SA tenue ce 21 décembre 2017.

Près de sept ans après sa mise sur pied, Poste-Bank, filiale de Poste SA s’apprête à mettre la clé sous le verrou pour passer le relais à une nouvelle entité dénommée, « Poste-finance ». C’est du moins ce qui ressort de l’assemblée générale constitutive de Poste Bank qui a eu lieu le 21 décembre 2017 au siège central de la Poste SA. 

Selon le directeur général de la Poste SA, Michael Adande, suite à la décision de la commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) de mettre en place le liquidateur de poste-Bank, il est question pour les administrateurs de poursuivre les réformes engagées notamment en prenant des dispositions visant à accélérer la mise en exploitation de la nouvelle entreprise de micro-finance. 

« Il a fallu que l’assemblée constitutive de cette entreprise de micro-finance se réunisse pour non seulement valider et approuver les statuts, nommer les premiers administrateurs et s’assurer que le capital a été souscrit et libellé », a-t-il indiqué.  Tout en relevant la nécessité de respecter la démarche relative à la création d’une entreprise. « Il y a également des diligences à remplir et elles ont été remplies avec l’accompagnement du notaire », a précisé le directeur général. 

Le conseil a également examiné les dispositions relatives  à la reprise de la clientèle, du personnel, du patrimoine (qui est celui de la poste et non de poste Bank), les outils, entre autres.  « Le conseil va se rapprocher de la COBAK pour voir dans quelles conditions cette reprise va se faire dans les meilleures délais » précise Michael Adande.  

Confronté depuis plusieurs mois à une crise financière qui tend à se pérenniser, la poste –Bank fait face à un déficit financier de plusieurs milliards de F Cfa. La nouvelle entité de micro-finance, « Poste-finance » de 2ème catégorie devrait permettre de répondre convenablement à la demande de la clientèle.