La filiale du groupe audiovisuel français a marqué son accord au Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ), le 30 novembre 2017, en offrant des stages à 20 jeunes. 

Lancé en 2014 par le président de la République, le contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ) ne cesse d’enregistrer l’adhésion des entreprises du secteur privé. Une nouvelle convention a été paraphée le 30 novembre 2017 entre Canal+ Gabon et l’Office national de l’emploi (ONE) en présence de la ministre du travail, Carmen Ndaot. 

La filiale du groupe audio-visuel français s’est engagée à offrir un stage d’une durée de deux ans à 20 jeunes. « Cette action entre  dans le cadre de la mise en œuvre de notre  politique de responsabilité sociétale engagée depuis plusieurs années dans divers domaines », a déclaré Mamadou Mbengue, directeur général de canal + Gabon.  

La ministre du travail a salué l’engagement de cette société à accompagner l’Etat gabonais dans sa politique de formation professionnelle, de préservation de l’emploi, notamment au profit de la jeunesse. « Dans un contexte de morosité économique, Canal + Gabon a su faire preuve d’exigence, de lucidité », a-t-elle dit.

S’adressant aux jeunes bénéficiaires du contrat d’apprentissage jeunesse avec Canal+, Carmen Ndaot les a encouragé à en tirer pleinement profit « afin de rejoindre avec brio le peloton du millier de devanciers qui ont déjà su relever le défi de la haute et remarquable idée du chef de l’Etat, d’instaurer ledit contrat en 2014 ».

Pour rappel, les CAJ que l’ONE signe avec les entreprises à travers le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles (FIR), ont pour finalité l’amélioration de l’employabilité des jeunes par des stages de pré-insertion, et d’insertion professionnelles. L’Etat s’engage à garantir à l’employeur la flexibilité au niveau de l’emploi et l’accès à une main-d’œuvre qualifiée à moindre coût.