La filiale gabonaise de Bouygues énergie et services devrait être mise en liquidation au terme de son plan social. 

Bouygues énergie et services Gabon a fermé ses portes en octobre 2017. La crise économique que traverse actuellement le pays en est la principale responsable, les gros contrats se faisant rares, notamment avec l’Etat qui était jusque-là son principal client. 

L’on apprend ainsi que la société a connu une grave crise de trésorerie principalement due à une dette cumulée de 4 milliards FCFA non payée par l’Etat gabonais. Les différentes négociations entre les responsables de la société et les services du Trésor public gabonais n’ont pas permis de débloquer la situation.

Après avoir mis la clé sous le paillasson, la société devrait être mise en liquidation au terme de son plan social. La plupart des employés ont déjà quitté l’entreprise dans le cadre d’une rupture conventionnelle de leur contrat de travail. 

Bouygues Energie et Service fournissait des solutions clé en main d’installation de réseaux énergétiques et d’adduction en eau potable pour l’Etat, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) et quelques autres entités privées. Elle a participé à la mise en place des lignes hautes tensions dans tout le Nord du pays, notamment dans la province du Woleu-Ntem. 

Cependant, son niveau d’endettement a atteint un seuil qui ne lui a pas permis de continuer de fonctionner. D’aucuns parlent d’un endettement de l’ordre de 130%. « Bouygues Energie et Service n’aurait pas pu être sauvée même si l’Etat avait payé toute sa dette à temps », commente-t-on.