En présence du ministre de la Promotion des investissements privés et celui des PME et de l’artisanat, le village Olamba de Libreville a été officiellement ouvert le 16 novembre. L’idée, promouvoir les produits made in Gabon. 

Né à la suite du premier village de noël au bord de mer en 2015, le village Olamba a été inauguré et ouvert au public le 16 novembre 2017. Faisant la promotion des produits gabonais, il encourage les associations locales à créer des activités génératrices de revenus (AGR). Il regroupe une vingtaine d’artisans proposant leurs services dans des domaines aussi variés que la vannerie, le textile, l’agro-alimentaire, les cosmétiques, la sculpture, la peinture, la bijouterie…

Se voulant la vitrine de l’artisanat gabonais, il est né du vœu de la ministre Madeleine Berre et sa déléguée Irène Lissenguet d’offrir aux artisans locaux, particulièrement les femmes, un espace promouvant leurs produits. « En tant que ministre du Commerce et en tant que femme j’avais été sensible à votre souci de pérenniser la commercialisation de vos produits. Ce travail n’est pas celui de madame Berre ou de madame Irène Lissenguet » a déclaré Madeleine Berre. 

Elle estime que le mérite revient aux femmes qui se battent pour leur autonomisation via la création des AGR. « L’initiative et la dynamique que vous avez créées doivent inspirer autant de femmes à tendre vers leur autonomisation. C’est votre décennie, notre décennie. Donnez le meilleur de vous et agissez au mieux », a-t-elle exhorté.

Construit sur un espace de  1 200 mètres carrés, le village est le fruit d’un partenariat public privé. « L’Etat nous a remis 20 cases en bois, trouvé et viabilisé un terrain en plein centre de Libreville et payé la location du terrain durant la première année. Les femmes se sont organisées en association pour porter le projet, régler les litiges fonciers, construire des toilettes, réaménager les cases avec l’aide d’un architecte de la diaspora pour non seulement augmenter la superficie des espaces de vente mais aussi améliorer la visibilité de nos produits et l’accueil de nos clients », a expliqué la présidente du village, Isabelle Ba Oumar. 

Si le ministre des PME a dit sa fierté de voir un espace dédié exclusivement aux produits made in Gabon, elle a décliné les projets du village. Ils vont des expositions à l’accueil des artisans journaliers en passant par des ateliers pour enfants et adultes afin de revisiter l’artisanat gabonais.