Une campagne d’information leur informe qu’ils pourront recevoir cette récompense lors du concours national de plan d’affaires organisé par les pouvoirs publics gabonais. 

Depuis le 20 septembre 2017, et ce jusqu’au 7 octobre, une caravane d’information, va sillonner les capitales provinciales du Gabon pour informer les jeunes entrepreneurs sur l’opportunité qu’ils ont de financer leurs projets en gagnant un prix au Concours national de plan d’affaires (CNPA), une initiative lancée par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet le 27 juillet dernier. 

Cette campagne, qui s’appuie sur de multiples supports de communication, vise à promouvoir et à stimuler la participation à ce concours institué par le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’entreprenariat national, et de l’insertion des jeunes, pour permettre aux candidats âgés de 18 ans et plus d’être les chefs d’entreprises de demain.

Déjà à sa deuxième édition, le CNPA a pour maitre d’œuvre l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-GABON). Il est financé par la Banque mondiale. Il vise à promouvoir l’entreprenariat auprès des jeunes, la création de la richesse et d’emploi, la lutte contre la pauvreté et le chômage à travers  l’éclosion d’un écosystème entrepreneurial national et à répondre à la problématique de l’employabilité des jeunes.

Placée sous le thème « Opportunités d’entreprendre », cette deuxième édition offre, selon les organisateurs, l’occasion aux jeunes ainsi qu’aux personnes vivantes avec un handicap, de « croire en leurs rêves, d’innover, et surtout de créer de la richesse ».

Ouvert aux porteurs d’idées de projets et entrepreneurs existant depuis moins de trois ans, de nationalité gabonaise ayant entre 18 et 40 ans et un business-model innovant, le challenge 2017 offre des récompenses allant de 10 à 15 millions FCFA ainsi que plusieurs avantages tels que le financement des investissements de base et de fonds de roulement ; la facilitation à l’accès au financement ; ainsi qu’au marché et le renforcement des capacités.

Selon les organisateurs de ce challenge, les futurs lauréats devront faire preuve de créativité dans l’élaboration de leurs plans d’affaires, pour rendre éligibles les projets ou les idées de projet proposé. Les critères retenus sont, entre autres, l’originalité, la qualité de la structuration du plan d’affaires, la viabilité économique et financière du projet ainsi que sa pérennité, le potentiel de création d’emplois et le caractère de développement local voir national.

Selon la Banque mondiale, à terme, ce concours de plan d’affaires devrait permettre de financer d’ici 2019, 50 projets et créer une nouvelle génération d’hommes et de femmes d’affaires du Gabon.