La réunion annoncée par les parties concernées par la crise à Total Gabon, pour ce 17 octobre est déterminante à tout point de vue. Ce, du fait que, c’est au cours de celle-ci que l’entreprise devrait donner sa position sur le sort de six de ses employés concernés par une procédure de licenciement.

Ce mercredi 17 octobre 2018, Total donnera sa position face à la procédure de licenciement qu’il a initié contre 6 de ses agents et qu’il a tenu à poursuivre, malgré la décision du tribunal de première instance de Port-Gentil, de mettre fin à cette procédure. Cela se fera au cours de la réunion qui se tiendra au cabinet du ministre du Travail et de l’emploi, qui recevra les différentes parties concernées par cette crise.

En effet, après avoir donné chacune sa version dans ce qu’il convient aujourd’hui de désormais appeler, l’affaire total, au ministre du Travail Julien Nkoghe Bekalé, récemment nommé à ce poste, l’Organisation nationale des employés du pétrole a dit au ministre que, pour elle, « la seule voie de sortie de crise, est la réintégration des employés de total » suscités et pour total, seuls des entretiens avec ces agents permettront de décider de la suite à donner au dossier.

La réunion de ce mercredi 17, est donc très attendue pour le dénouement ou non de la crise dans la filiale gabonaise de ce groupe français, d’autant plus que, les employés frappés par cette procédure de licenciement ont tous été entendus, les 11 et 12 octobre dernier, dans les locaux de l’entreprise, à Libreville.