Le groupement d’intérêt économique tuniso-gabonais d’Energie (TGE) souhaite investir dans l’électrification rurale, l’assainissement, l’extension du réseau d’eau potable et la formation au Gabon.

Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogho Edzang a récemment reçu à son cabinet une délégation du groupement d’intérêt économique tuniso-gabonais d’Energie (TGE), conduite par Abbed Kaddachi, secrétaire général de TGE. Au centre de leurs échanges, le chantier de construction d’un nouveau réseau d’eau potable dénommé «Grand Libreville». Celui-ci devrait permettre d’augmenter la production en eau de 140 000 m3  par jour.  

TGE envisage également offrir son expertise dans divers domaines en rapport avec l’Eau et l’Energie eu Gabon.  Notamment l’électrification rurale, l’assainissement, l’extension du réseau d’eau potable, la formation, le transfert du savoir-faire de la Tunisie au Gabon, entre autres. Une initiative qui ravi la partie gabonaise.  

Présent à cet audience, le président directeur général de la Gabonaise d’Energie, par ailleurs membre de la TGE a salué l’expertise des industrielles tunisiennes et indiqué qu’il n’est pas questions de concurrence mais de complémentarité. « Ce sont des gens qui fabriquent du matériel, qui font dans l’installation et qui sont près à livrer les travaux, clé en main », a-t-il indiqué.