Après la sortie du week-end dernier de l’ancien directeur des ressources humaines d’ESS Gabon devant la presse, au cours de laquelle, il a réfuté les accusations de détournement de fonds, les employés de cette entreprise ont décidé d’ester en justice, leur ancien DRH.

Le week-end dernier, Romaric Massobidia, ancien directeur des ressources humaines de l’entreprise ESS Gabon, a documents à l’appui, devant la presse, rejeté à bloc les accusations de détournement de fonds des ex employés de cette entreprise et annoncé qu’il envisageait porter plainte aux médias ayant relayé cette information. Pour toute réponse, ceux-ci ont décidé d’emmener, eux-aussi l’affaire en justice.

« Notre avocat vient de saisir le Tribunal. Il s’agit essentiellement d’une procédure civile. Mais par extension, une procédure pénale va être lancée dans les prochains jours, car nous avons appris que le principal complice de Massobidia projette de partir s’installer en Côte d’Ivoire, pays d’origine de son épouse. Il faut vite que le procureur de Port-Gentil prenne des mesures contre ces éléments », a déclaré un des ex-employés.

Ils l’accusent d’avoir détourné près de 75 millions de FCFA, dans le compte séquestre ouvert spécialement pour le paiement de leurs droits de service et les véhiculent de l’entreprise. Les anciens responsables s’étant enfuis sans demander leur reste. En attendant l’ouverture de la procédure, les ex-employés ont initié une collecte de fonds dont les gains serviront à payer les honoraires de l’avocat en charge de cette affaire.