Les premiers bénéficiaires de cette initiative dédiée au financement des activités génératrices de revenus chez les jeunes, lancée par le Bureau politique de l’Ogooué-Maritime sont connus.

Selon l’ONG Malachie, en charge de la mise en oeuvre de cette initiative, "95 porteurs de projets sont formés depuis ce 23 mars 2018, à à Port-Gentil, vingt jours après son lancement". En effet poursuit l’ONG, ces jeunes Gabonais âgés de 20 à 35 ans, vivant dans la province de l’Ogooué-Maritime ont présenté des projets dans les secteurs tels que : la pêche, l’agriculture, la restauration, le BTP, l’entretien des espaces verts et la coiffure.

Le 23 mars dernier, près de trois semaines après le lancement dudit fonds, les premiers bénéficiaires ont commencé à recevoir leur formation à la ‘’Maison de la jeunesse et de la culture’’ de Port-Gentil.  Ce samedi 24 mars, ils devraient procéder à la signature de leurs contrats, en présence de Jean-Fidèle Otandault, membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, principal initiateur dudit fonds.

Pour rappel, le fonds ''Idyandja'' voit le jour dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes dans la province de l’Ogooué-Maritime, sous l’inspiration du Bureau politique de ladite province. Il se présente sous forme de prêt business individuel ou groupal à court terme, destiné à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes de la province de l’Ogooué-Maritime, par le financement des activités ou projets générateurs de revenu à caractère agricole, artisanal et commercial. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la volonté du président de la République de créer 10 000 emplois par an dans divers secteurs d’activité à travers le pays, indiquent les initiateurs.