Dans le cadre de la recherche des solutions en vue de la gestion efficiente des ordures ménagères, une délégation du groupe marocain SOS, spécialisé dans la gestion et l’exploitation des décharges publiques, a été reçue par le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, le 16 février 2018. 

Selon de sources proches du ministère, la délégation marocaine est venue exposer son intérêt pour la gestion et l’exploitation écologique d’une décharge publique au Gabon. Déclinant le potentiel et les atouts de son groupe, Abdelwafi Said, le chef de délégation a ainsi souligné que son groupe dispose d’une solide expérience de plus de 40 ans en la matière, dans le royaume chérifien.

Durant les échanges entre le membre du gouvernement et l’entreprise marocaine les pistes pour des études de faisabilité afin d’évaluer la possibilité de trouver une solution à la question d’une nouvelle décharge à Libreville dans un délai raisonnable, ont également été évoqués. Lambert-Noël Matha a, de ce fait, exhorté ses hôtes à prendre en compte dans leurs démarches, les données liées au climat et à l’environnement. Dans ce cadre, une visite de l’opérateur a été programmée sur la visite de la décharge de Mindoubé.

L’intérêt des entreprises marocaines dans la gestion des ordures ménagères au Gabon n’est pas nouveau. En effet, le mois dernier, Agamine, une autre société marocaine, avait déjà séjourné au Gabon pour des raisons presque similaires. En effet, les experts de cette entreprise, en «mission consultative» sont venus exposer une série de produits liés à leurs activités qui ont trait aux lampadaires solaires photovoltaïques, au ministre Lambert-Noël Matha.