Aucun des deux ne possède une licence leur permettant de pêcher dans les eaux marines gabonaises.

Cette résolution arrange le Gabon, premier pool d’approvisionnement en thon de l’Union européenne, et grande victime de la pêche illicite de cette espèce.

Afin de faire face aux enjeux et défis de l’heure, la Commission régionale des pêches du golfe de Guinée (COREP) vient d’adopter un certain nombre de mesures dans le but d’assurer son fonctionnement optimal. 

La décision a été prise par le Conseil national de la mer et vise à préserver les écosystèmes marins du pays, très riches en espèces halieutiques. Le même conseil a décidé de relancer les négociations afin de rééquilibrer l’accord avec l’Union européenne en matière de pêche maritime.