Les 30 et 31 octobre prochains, environ deux cents participants sont attendus dans capitale congolaise pour une rencontre sous-régionale portant sur la gestion forestière. 

Selon la presse locale, ce premier événement du genre pour le projet Observation forestière dans le Bassin du Congo, est ouverte aux pouvoirs publics, à la société civile, au secteur privé, aux communautés dépendantes des forêts, aux peuples autochtones, à la communauté académique, aux partenaires tels que le Projet de renforcement de la gouvernance forestière en Afrique et le Centre international pour le développement et la formation.

Il s’agira, en effet, d’un moment d’échange et partage d’expériences entre ces futurs intervenants, sur la gouvernance forestière régionale ; l'utilisation des terres et le processus Redd+ (Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts) ainsi que la foresterie participative. Les interventions s’articuleront autour des thématiques comme : « Processus législatifs en matière forestière dans le Bassin du Congo » ; « Redd+, zéro déforestation, agrobusiness » ; « Synergies entre Flegt, Redd+ et la gouvernance de l’utilisation des terres » ; et « Foresterie participative, régime foncier et droits des peuples ».

Un comité de pilotage national devrait être mis en place pour coordonner la préparation de ce forum. Il va regrouper les parties prenantes, à savoir la primature ; les ministères concernés ; la société civile ; le secteur privé ; les communautés locales ; les universitaires ; les partenaires techniques et financiers, notamment la Banque mondiale, l’Agence française de développement, la FAO, etc. Enfin, il est à noter que ce forum s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme régional sur les volets gouvernance, le processus Redd+ et l’utilisation des terres, en vue de la préparation d’une réunion de haut niveau, dont la tenue est prévue pour le 26 novembre, à Bruxelles.