Le Gabon vient d’effectuer un grand pas dans l’industrialisation de la filière bois avec l’inauguration d’un centre de référence d’exposition de bois dont l’objectif consiste en la valorisation de cette matière première.

Huit ans après l’interdiction d’exportation du bois, sous forme de grumes à l’étranger, le Gabon a inauguré, le 20 juin dernier, un centre d’exposition du bois  transformé localement. Selon les observateurs, ce acte témoigne de la volonté des autorités de densifier l'industrialisation de la filière .

« Aujourd’hui, nous avons devant nous, le symbole qui reflète cette mutation et l’exemple palpable que l’industrialisation de la filière bois, est inexorablement engagé de façon vigoureuse. Nous sommes désormais dans le processus qui nous sort de l’économie de rente et nous conduit résolument vers une économie à haute valeur ajoutée et compétitive », a indiqué Jacques Denis Tsanga, ministre des Eaux et forêts. 

Il est donc prévu dans ce cadre que les conférences et les autres évènements en relation avec la filière bois s’y dérouleront prioritairement.  « C’est un lieu approprié, réalisé avec un matériau de haute qualité environnementale, qui met en valeur notre avantage comparatif, à savoir, le bois », a-t-il renchéri. Pour lui, les entreprises, les partenaires au développement et les organismes qui ont toujours accompagné le Gabon, dans sa marche pour une industrie du bois forte et durable, à prendre part à l’opérationnalisation et au bon fonctionnement de cette structure.

Notons que, ce centre, né d’un partenariat entre l’Etat gabonais et Olam international, participera à l’augmentation de la participation de la filière bois au PIB national qui se situe déjà à 6% et participera à l’atteinte des objectifs fixés par les autorités de ce secteur d’activité qui veulent la porter à 10% d’ici 2025. Un développement du secteur bois qui a aussi permis d’augmenter le nombre d’emplois de 50% de plus que les années précédentes soit, 13000 en 2017 contre 3800 en 2010.