Dans le cadre de la maîtrise des mutations en cours dans la filière forêt-bois, le gouvernement vient de lancer le ‘’Projet d’appui à la filière forêt-bois’’

Au cours d’une cérémonie présidée par le directeur de cabinet du ministre, Hervé Boukanda Macandji remplaçant le ministre d’Etat, Pacôme Moubelet Moubeya empêché, le ‘’Projet d’appui à la filière forêt-bois a officiellement été lancé le 09 mars dernier à Libreville. Selon les experts, ce projet consiste en la mise en place d’un cadre de concertation pour les acteurs de la filière forêt-bois et un accompagnement pour faciliter les mutations de la filière forêt-bois. Il s’agit notamment de la structuration du cadre de concertation, de la création de la maison du bois et d’un programme d’appui aux entreprises de la filière. Sous la férule du ministère de la Forêt et de l’Environnement et l’Agence d’exécution des activités de la filière Forêt-Bois comme maître d’ouvrage délégué, le ’’Projet d’appui à la filière Forêt-Bois’’ vise six des treize objectifs spécifiques contenus dans son décret de création.

Ils portent notamment sur la contribution à une meilleure gestion des ressources forestières; l’assurance de la veille économique, la politique et la stratégie de la filière; la mise en œuvre des opérations de traçabilité des produits forestiers; l’appui aux initiatives de certification forestière; la réalisation des études thématiques nécessaires à la promotion de la gestion durable des forêts et le renforcement des capacités institutionnelles des services forestiers et douaniers.

De l’avis d’Hervé Boukanda Mavandji, le directeur du cabinet du ministre d’Etat en charge de la forêt et de l’Environnement, ce projet a été délégué à l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois. L’objectif principal, a-t-il déclaré, «est d’apporter, dans un cadre formel, un soutien multiforme aux acteurs économiques de la filière dans les mutations à opérer, dans un secteur qui évolue vite, mais surtout impulser davantage le dynamisme nécessaire à la matérialisation des orientations du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) »

Pour la coordonnatrice, Nathalie Nyare Essima ce projet étalé sur cinq ans, «devrait aboutir à de nombreux résultats dont  l’accompagnement et le renforcement des entreprises dans la recherche du financement pour leur développement, le montage de plan d’affaires pour la recherche de financement auprès des institutions de financement de la place, et produire des statistiques et données économiques de la filière.», a –t-elle expliquée.

Déclinant la part du bois dans le Produit intérieur brut (PIB) qui n’est que de 3,5% actuellement, le président du comité de pilotage du projet, Franck Chambrier, a relevé que cette portion devrait pourvoir atteindre les 10% d’ici à 2025, à condition que tous les acteurs s’y impliquent. Pour la bonne gouverne, le ‘’Projet d’appui à la filière Forêt-Bois’’, est financé par l’Agence française de développement(AFD) à hauteur de 10 millions d’Euros, dans le cadre de l’accord de conversion de dette signé entre la France et le Gabon en 2008. La part de la partie gabonaise est quant à elle fixée 804 000 euros.