C’est le résultat d’une étude rendue publique, le 10 janvier dernier par des chercheurs américains et publiée dans la revue ’'Nature’’. 

Le ministre d’Etat, en charge de la Forêt fonde sa satisfaction sur les nouvelles dispositions initiées par le gouvernement en la matière.

Elles ont bénéficié d’une formation financée par l’organisation internationale de la francophonie, initiée par le ministère des Petites et moyennes entreprises et animée par l’incubateur national Junior Achievement Gabon avec des séances pratiques au sein de la zone économique spécial de Nkok (ZES). 

C’était à la faveur d’une descente de terrain effectuée le 10 octobre 2017, sur le site.

L’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 3% par rapport à la même période l’an dernier, mais a connu un résultat net et un résultat opérationnel positif par rapport à la période de référence. 

Les opérateurs économiques qui ne respectent pas la réglementation en vigueur commencent à payer leur légèreté depuis la mise en œuvre du Plan de contrôle des activités forestières de la direction générale des Forêts.

Cette acquisition laisse présager un doublement des actions de la banque britannique d’investissements VSA Capital. 

Face aux difficultés de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), l’hypothèse d’une reprise, ou alors d’une entrée dans son capital de Yihua enterprises Group est de plus en plus évoquée.

Le nouveau dispositif mis en place à Ntoum va permettre de mieux contrôler les flux des produits forestiers en provenance de l'intérieur du pays. 

Dans un communiqué daté du 22 mai, la ministre de l’Economie forestière dément un complot contre les opérateurs économiques asiatiques et recadre les missions du Contrat d’aménagement forestier. 

L’ONG Conservation Justice, par l’entremise de son directeur exécutif, Luc Mathot, vient de se plaindre auprès des autorités judiciaires de la société BGS pour exploitation forestière illégale.