Les opérateurs économiques qui ne respectent pas la réglementation en vigueur commencent à payer leur légèreté depuis la mise en œuvre du Plan de contrôle des activités forestières de la direction générale des Forêts.

Cette acquisition laisse présager un doublement des actions de la banque britannique d’investissements VSA Capital. 

Face aux difficultés de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), l’hypothèse d’une reprise, ou alors d’une entrée dans son capital de Yihua enterprises Group est de plus en plus évoquée.

Le nouveau dispositif mis en place à Ntoum va permettre de mieux contrôler les flux des produits forestiers en provenance de l'intérieur du pays. 

Dans un communiqué daté du 22 mai, la ministre de l’Economie forestière dément un complot contre les opérateurs économiques asiatiques et recadre les missions du Contrat d’aménagement forestier. 

L’ONG Conservation Justice, par l’entremise de son directeur exécutif, Luc Mathot, vient de se plaindre auprès des autorités judiciaires de la société BGS pour exploitation forestière illégale.

Le Pdg du groupe chinois a clairement marqué son intention d’investir dans cette entreprise qui a besoin de se refinancer pour étendre ses activités.

Lors d'une mission économique de la Chambre internationale de commerce de Chine en terre gabonaise, un mémorandum d'entente a été signé qui portait sur des projets susceptibles de booster le secteur forestier du pays.

Soucieux de mettre fin aux comportements reprochables sur le plan éthique, les autorités gabonaises viennent de doter l’administration forestière d’un cadre normatif d’exercice des activités relatives aux secteurs forêts et environnement.