Elle a été déclinée le 22 mars dernier, à la faveur d’un Conseil d’administration présidée par son président, Jean Félix Mouloungui. 

De l’ensemble des points retenus à l’ordre du jour, il ressort que cette rencontre avait essentiellement pour but de redonner un souffle nouveau à cette institution. Un objectif qui a été clairement défini et décliné par l’ensemble des administrateurs présents. Car, l’objectif affiché était d’implémenter une dynamique nouvelle au sein de cette structure en vue de booster la filière bois au Gabon

Cette rencontre qui se tenait dans un contexte marqué par la relance de l’économie et de l’augmentation de l’apport de la filière dans construction du Produit intérieur brut (PIB) consistait pour les administrateurs à examiner le bilan d’activités, d’engager les perspectives 2018, mais aussi de valider le projet de statuts de cette administration, il revenait également à ces derniers, de réfléchir sur l’état de la structure, afin de prendre des mesures ayant pour finalité de redynamiser la filière, et d’impulser une nouvelle approche sur des plans variés. 

Dans ce cadre, a indiqué Directeur général, Harnold Jean-Marie Ntoutoume, «depuis quelques temps, l’AEAFFB a essentiellement travaillé pour la mise en œuvre d’un projet qui permettra aux décideurs de répondre à un certain nombre de problématiques liées au fonctionnement optimal de la filière, en vue de sa relance». Il s’agit par exemple de l’approche consistant à d’intégrer les opérateurs économiques dans la gestion de la filière. Au niveau des communautés locales par exemple, l’on a lancé le Projet d’appui à l’apiculture. Lequel projet vise une forte implication des populations rurales dans la culture du miel, comme activité pouvant générer des revenus mais aussi comme mécanisme de lutte contre la pauvreté.

La nouvelle dynamique en cours à l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois peut être considérée comme un changement de cap et de paradigmes, voire, une mini révolution de cette institution. Car, l’AEAFFB se veut désormais une interface dynamique entre les opérateurs économiques de la filière et l’administration. Enfin, l’AEAFFB joue désormais le rôle d’accompagnateur des opérateurs économiques dans toutes leurs démarches et opérations en qualité d’assistante technique et pourvoyeuse de solutions à leurs différents problèmes. Au terme de ce Conseil d’administration, un message de soutien des administrateurs à l’agence a été lancé par le PCA, Jean Félix Mouloungui.