C’est ce qui ressort de la récente séance de travail, entre les ministres Biendi Maganga Moussavou et Pacôme Moubelet Moubeya, alors ministre des PME et de la Foret sur ce site, ce 19 février 2018.

Au cours de leurs échanges, il a été question d’étudier tous les contours de la  mise sur pied, en avril prochain, de cet incubateur de la filière bois en Nkok. En effet, les deux membres du gouvernement ont ainsi défini les différents aspects nécessaires pour la matérialisation de ce projet qui sera spécialisé dans le design et les travaux de finitions. Avec son aspect spécialisation qui pourrait également intéresser plus d’un Gabonais. Ils ont, à cet effet indiqué qu’il sera d’un appui en termes d’hébergement de projets, de conseil et de financement. 

« Nous avons travaillé avec le ministre de la Forêt, afin de faire la mise au point de l’incubateur de la filière bois, lequel devrait être livré au cours du mois d’avril dans la zone économique de Nkok », a déclaré Biendi Maganga Moussavou. 

Dans la même veine, il a également expliqué que cet incubateur devra apporter beaucoup plus au secteur. Notamment, «en termes de spécialisation de nombreux gabonais, en termes d’apport dans la maitrise de la technique de finition du design mais aussi, en termes de compétitivité.», a-t-il indiqué. 

Avant d’ajouter que ce sont : «Des éléments qui permettront à la Zone économique de Nkok, dont les produits manufacturés sont déjà exportés, de s’enrichir d’une expertise des nationaux, dans le domaine du design, mais aussi dans la compétitivité». 

Pour conclure, le ministre Biendi Maganga Moussavou, a enfin indiqué que la mise en place de cet incubateur s’inscrit dans la vision du gouvernement, de susciter une industrialisation plus accrue de la filière bois au Gabon. Ce, du fait que : « La transformation du bois au Gabon doit être maitrisée par les Gabonais. Nous y travaillons», a-t-il conclu.