En définitive, la norme européenne définissant le cacao durable ne verra finalement pas le jour avant 2019.

La FAO et le Gouvernement gabonais s'accordent pour une jeunesse engagée dans la marche vers la Faim Zéro

C’est du moins le bien-fondé de la cérémonie de remise de l’important lot de matériel agricole, qui a été remis aux coopératives du Woleu-Ntem, dans le cadre du programme, la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine), le 22 août dernier à Oyem. 

Du 25 juillet au 1er aout prochain, les produits gabonais seront à l’honneur dans ce que son promoteur, Olivier Nkoghe appelle, « le marché agricole et made in Gabon d’Akanda », au happy village à Akanda dans le nord de Libreville.

Depuis le 18 juin courant, un arrêté signé du ministre de l’Economie fixant les prix de la viande de bœuf fraîche, est en vigueur à Libreville, Owendo et Akanda.

Elle consiste en la mise en place d’un programme alimentaire qui tiendra compte de trois produits à  savoir : le riz, la volaille et le porc, en plus du programme GRAINE.

Les voies et les moyens pour la mise en œuvre de cette initiative, ont fait l’objet d’une étude, lors d’un atelier qui s’est ouvert récemment à Libreville.

Le bureau sous-régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Afrique centrale, entend explorer toutes les pistes pour booster le secteur agricole dans la sous-région.

Une séance de travail allant dans ce sens, a eu lieu entre le ministre de l’agriculture Biendi Maganga-Moussavou et le représentant – résident de la FAO au Gabon, Hélder Muteia au siège local de l’institution, le mardi 24 avril 2018. 

Le thème desdits travaux tourne autour de la revue globale des objectifs de Malabo, qui visent à faire de l'agriculture comme facteur de réduction de la pauvreté.

Au cours de la première réunion bilan de la SOTRADER, pour le compte de l’année 2018, ouvert, le 17 avril dernier à Oyem, le directeur général de cette entreprise, Théophile Ogandaga a présenté une situation assez mitigée des activités de celle-ci, pour le compte de l’année 2017.